Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 18:19

 

Samedi 5 novembre, place Grenette, les Amis de la Terre Isère ont incité les grenoblois à voter pour les prix Pinocchio .

 

C’est samedi 5 novembre après-midi, qu’un groupe de militants des Amis de la Terre et d’Epice ont organisé place Grenette, à Grenoble, une animation pour inciter les grenoblois à voter pour les prix Pinocchio 2011 et pour annoncer la campagne « Une seule planète » du 14 au 19 novembre.

Bien que les prix Pinocchio ne soient pas encore véritablement bien connus du grand public, cette démarche rencontre un accueil très favorable de tous ceux qui se sentent concerné par le développement durable.

Rappelons qu’il s’agit de dénoncer le décalage souvent très abusif entre l’image que donnent certaines entreprises par leur communication et la réalité de leur action.

Le lien est assez fort entre les pratiques de ces entreprises et l’exploitation sans scrupules des ressources naturelles, sujet de la campagne « Une seule planète ».

Cette campagne se déroulera du 14 au 19 novembre sur Grenoble.

 


Pinocchio-Grenoble-1reduite.JPG

Pinocchio-8-recadreereduite.JPG

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Une seule planete
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 16:09

Voici le programme de la semaine de la finance solidaire organisée cette semaine par un collectif d'association.

Plusieurs brochures des Amis de la Terre seront disponibles mardi 8 novembre au soir lors de l'apéritif dinatoire :
Environnement : comment choisir sa banque
Environnement : comment choisir son épargne
Les banques sous pression citoyenne - novembre 2011.

Lundi 7 novembre : Maison des Associations à Grenoble à 20 h
Film suivi d’un débat : Moi, la finance et le développement durable
Introduction par Amélie Artis, docteur en sciences économiques, spécialiste de la finance solidaire
Echanges avec Jacky Blanc, participant du film et président de la Coopérative Financière Ethique (CFE) qui préfigure la future Banque Ethique Européenne, et Bruno Greslou, président de la commission économique d’ATTAC  Isère


Mardi 8 novembre : Débats : La finance solidaire : une finance engagée dans le développement local ?
A la MJC Village de St Martin d’Hères (5 rue Romain Rolland)
(Bus 11 ou 33 ou tram D)
Animation par Amélie Artis, docteur en sciences économiques, spécialiste de la finance solidaire
19 h à 19 h 15 : Accueil  et présentation de la semaine de la finance solidaire, et de la soirée
19 h 15 à 19 h 30 : Présentation de la démarche, de la vision de la Nef à terme, et du collectif d’acteurs engagés
19 h 30 à 20 h 30 :
Table ronde 1 : La finance solidaire : une réponse à plusieurs défis environnementaux et sociaux
20h30 - 21h : apéritif dinatoire.
21 h 10 à 23 h :
Table ronde 2 : La finance solidaire : Les CIGALES, un engagement citoyen en appui à l’économie locale

Présentation de 4 pratiques de finances solidaires :
Les CIGALES et GARRIGUE, avec Jean-Pierre Duponchelle, président de la fédération française des CIGALES, administrateur de GARRIGUE, (ex membre du Conseil de Surveillance de La Nef)
Terre de Liens, avec Eric Servel, administrateur national, par ailleurs membre du Conseil de Surveillance de La Nef et Bernard Dupeloux, (Alliance Pec Isère)
Le micro crédit de La Nef, par des sociétaires de La Nef de l’Isère
« Energies partagées », avec Jean-Marc De Boni, directeur de la Nef
Débat animé par Amélie Artis (*) avec :
Cyril Kretzschmar, conseiller délégué à la nouvelle économie et aux nouveaux emplois, à l’artisanat et à ’Economie Sociale et Solidaire en région Rhône-Alpes
Bruno Mollaret, président de MCAE Isère Active
Les partenaires promoteurs des pratiques de finance solidaire présents
Des témoignages d’acteurs CIGALIERS : CIGALE La Bobinette, une entreprise financée (Tart’enpion), un nouveau projet (ADABIO)


Mercredi 9 novembre : Cinéma Le Club à Grenoble à 19 h 30
Film débat : Inside Job
Introduction par Philippe Leconte, président de La Nef.
Echange avec le Philippe Leconte et Bruno Greslou, président de la commission économique d’ATTAC Isère

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Banques
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 12:30

Voici le programme de la campagne prévue du 14 au 19 novembre sur Grenoble.

Pour plus de détails voir le programme complet.

 

Une animation de rue sera réalisée samedi à 16h sur la place Grenette, à l'occasion du prix pinocchio, pour présenter ce programme d'animation au grand public.

 

Lundi 14 novembre :  
La malédiction des ressources naturelles
Film – Débat / 18 h 30 / MNEI

Programme complet.

2 Intervenants : Cameroun (exploitation du coton) et Chili (exploitation du lithium)

Mardi 15 novembre :  
Zambie : à qui profite le cuivre ?
Film – Débat / 18 h 30 / MNEI

Programme complet.


Mercredi 16 novembre :

De plein fouet, le climat vu du Sud
Avec un climatologue du LHTE
Film – Débat / 18 h 30 / MNEI

Programme complet.

 


Jeudi 17 novembre :

Gasland
Film – Débat / 20 h 00 / Mon Ciné

!! Attention : changement d'horaire : 20 h 00 à Mon  Ciné !!
Collectif anti-Gaz de schiste 38/69  a vec Robert PILLI.

Programme complet.

 


Samedi 19novembre :
Lost in Palm Oil
Film – Débat / 14 h / MNEI

Programme complet.


Goûter solidaire avec Soligren/ 16 h 20 / MNEI

Niger, la bataille de l’uranium
Film – Débat / 17 h / MNEI
Intervenant nigérien (Survie) + CRIIRAD

Repas partagé
Repas / 19 h / MNEI

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Une seule planete
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 09:36
Appelés aussi « biocarburants » par certains, malgré le risque d'amalgame avec les produits issus de l'agriculture biologique, ils sont produits à partir de matériaux organiques provenant de la biomasse, principalement de plantes. Supposées avoir un bilan carbone neutre lors de l'utilisation (très variable selon les conditions d'exploitation, les transports et les transformations nécessaires), ces nouveaux carburants posent pourtant de nombreux problèmes.

La demande croissante en matières premières entraîne une augmentation des surfaces cultivables qui sont réservées à ces monocultures industrielles. Ainsi, en 2009, la surface des terres cultivables réservée aux cultures énergétiques dans le monde a atteint le double de la surface cultivable de la France. Au grand dam des populations locales de certains pays, qui se voient expulsées de leurs terres. La forêt qui jusqu'alors les nourrissait est transformée en vastes champs de soja, ou de colza. Tout ceci dans des pays qui sont parfois loin d'avoir atteint l'autosuffisance alimentaire.

La culture du palmier à huile en Indonésie est un cas typique. Ce pays est un gros exportateur d'huile de palme, en particulier vers l'Europe. Dans son film La palme de la déforestation (Lost in Palm Oil), Inge Altemeire révèle les conditions dans lesquelles s'y déroule la culture du palmier à huile. Ce film co-produit par les Amis de la Terre sera projeté lors de la campagne « Une Seule Planète » du 14 au 19 Novembre 2011 à Grenoble.

Il est important que nous fassions comprendre à nos dirigeants que nous ne voulons pas d'un développement qui n'a de durable que le nom et qui se fasse au mépris du bien-être d'autres humains. C'est pourquoi lors des événements de la campagne, vous pourrez, si vous le souhaitez, signer des cartes de pétition qui seront envoyées au président de la Commission européenne.
Pour alerter de façon plus humoristique, n'hésitez pas à voter en ligne pour le prix pinocchio !
Repost 0
Publié par ATIsère - dans Une seule planete
commenter cet article
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 19:43

 

Le G20 se réunit à Cannes les jeudi 03 et vendredi 04 novembre. L'approfondissement de la crise économique, sociale et écologique appelle les citoyens à la résistance. Les mouvements sociaux et citoyens se doivent de faire entendre leurs voix et leurs propositions en réponse à ce sommet illégitime.

C'est pourquoi une large coalition d'organisations nationales et internationales organise un Forum des Peuples à Nice : "Les peuples d'abord, pas la finance" du 1er au 4 novembre.

Plus d'info sur ce lien.

 

 

Pour se y rendre, un car partira de Grenoble à 07H30 le 1 novembre, AR dans la journée :

http://www.mobilisationsg8g20.org/tous-a-nice-face-au-g20/se-rendre-a-nice/article/grenoble-veynes.html

 

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Actualités
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 09:45

Quel point commun y a-t-il entre Tereos, Sime Darby, la BlueCar de Bolloré, Vinci, Veolia Eau, l'Observatoire du Hors Média, Société Générale, Perenco et Toreador ?

 

Ces sociétés sont parmi les nominés du concours « Prix Pinocchio du Développement Durable» lancé mardi 18 octobre par les Amis de la Terre France et le CRID. La remise des prix se fera jeudi 17 novembre 2011, lors de la Semaine de la solidarité internationale.

Le public est invité à choisir l'entreprise la pire parmi 3 catégories :

- la politique la plus agressive en termes d'appropriation et de surexploitation des ressources naturelles ;

- la campagne de communication la plus abusive et trompeuse au regard de ses activités réelles ;

- la politique la plus aboutie en termes d'opacité et de lobbying.

 

En guise d'apéritif avant la remise des prix officielle voici une première vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=LTH-r7EJGTI

Les Amis de la Terre France réalisent, pour la 4eannée consécutive, ce prix sous l'angle humoristique. La liste des entreprises ayant obtenu un prix durant les précédentes éditions est accessible en ligne sur le site du Prix Pinocchio.

 

En amont de la campagne « Une Seule Planète » lancée sur Grenoble par EPICE, Artisans du monde, Soligren et Amis de la Terre Isère du 14 au 19 novembre, une action de rue sera menée en centre-ville de façon à sensibiliser les médias et le public sur les agissements de ces sociétés si respectueuses.

Les votes au concours sont ouverts jusqu'au mercredi 16 novembre au soir, par Internet ou par coupon lors des évènements auxquels participent les Amis de la Terre Isère.

 

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Une seule planete
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 10:00

La IIeédition de la campagne « Une Seule Planète » aura lieu du 14 au 19 novembre 2011 à Grenoble.

 

Deux des soirées-débats que nous vous proposons ont pour point commun la « malédiction des ressources naturelles ». Nombre de pays riches en matières premières sont confrontés à un étrange paradoxe : alors que l’exploitation de leurs ressources naturelles génère des revenus considérables, les populations locales restent pauvres. Les ressources naturelles des pays du Sud sont exploitées par les pays du Nord et leurs entreprises, sans que l’on constate un quelconque développement socio-économique au Sud. Mais cela va plus loin encore : pour faire face à la raréfaction des matières premières, les pays du Nord optent pour des stratégies de « sécurisation » de l’accès aux ressources naturelles plutôt que de remettre en cause leur modèle de développement (or ce modèle est à bout de souffle). L’Union européenne utilise de plus en plus fréquemment ce concept de sécurisation pour définir sa politique énergétique ou sa politique d’accès aux métaux indispensables à ses industries. De plus, les pays « riches » contrôlent les institutions financières internationales comme la Banque mondiale ou la Banque européenne d’investissement (BEI).

 

On retrouve la BEI au cœur du documentaire Zambie : à qui profite le cuivre ?, réalisé par Alice Odiot et Audrey Gallet. Leur enquête montre comment la Banque européenne d’investissement finance en Afrique le géant suisse des matières premières, Glencore, qui exploite la mine zambienne de Mopani et est soupçonné d’évasion fiscale. Cette mine est sa plus importante source directe de cuivre. Pourtant, depuis dix ans, elle est déficitaire et ne paie plus d'impôt sur ses bénéfices à la Zambie, un des pays les plus pauvres au monde. La méthode d'extraction, financée avec des fonds d'aide au développement, est efficace mais extrêmement dangereuse non seulement pour les mineurs qui y travaillent, mais pour toute la population qui souffre de problèmes pulmonaires, de maladies de la peau et de cancers.

Le documentaire La malédiction des ressources naturelles, réalisé par Vincent Bruno,explore, quant à lui, l’impact de ce « pillage » du Sud par le Nord sur les populations et sur l’environnement. Du Congo à l’Équateur, des forêts au pétrôle, c’est notre modèle de production et de consommation qui, ici aussi, est remis en cause.

 

Et si, en réalité, c’étaient les pays riches qui avaient une dette écologique vis-à-vis des pays du Sud ? Comment renverser la tendance et soutenir les populations locales pour qu’elles puissent décider par elles-mêmes de l’exploitation et de la gestion des ressources naturelles sur leur territoire ?

 

 

La malédiction des ressources naturelles

Fim documentaire réalisé par Vincent Bruno, 2011 (26 min)

 

Zambie : à qui profite le cuivre ?

Film documentaire réalisé par Alice Odiot et Audrey Gallet, 2011 (55 min)


 

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Une seule planete
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 16:00

 

Bienvenu(e) à Lézan où pendant 3 jours un terrain de 9 hectares a accueilli chapiteaux, tentes, caravanes et cabanes pour débattre, proposer des solutions et passer de la protestation contre les énergies fossiles, le nucléaire, les gaz et huiles de schistes, les agrocarburants,... à la « Transition Energétique » urgente et nécessaire.

Cet événement a en effet provoqué l'affluence deL--zan-Aout-2011.jpg prés de 15 000 personnes venant de toutes les régions de France et même d'autres pays.

Durant ces journées les participants ont exprimé leur refus voire colère contre cette société capitaliste productiviste et destructrice, ainsi que leurs peurs. Mais le respect, la tolérance et la solidarité ont tout de même dominé pendant tout le week-end malgré une grande diversité de genres et de modes de vie. Car l'envie de créer et d'inventer un autre monde basé sur les échanges de savoirs, la générosité, le bon sens et le respect de l'Homme et de la Nature était là.

 

Des initiatives participatives ont permis de gérer ce rassemblement de manière autonome et la moins polluante possible grâce aux organisateurs et bénévoles qui n'ont pas ménagé leur peine.

Un système de bacs permettaient entre autres de faire la vaisselle en utilisant le moins d'eau possible et en la rendant à la nature après un passage dans des bacs à plantes phyto-épuratrices.

Les douches se faisaient grâce à des sacs solaires dans des cabines en bambous et toiles en coton et les toilettes étaient sèches.

Un coin cuisine proposait divers fours solaires artisanaux. L'alimentation proposée sur place était cuite au feu de bois.

Des compagnies et artistes proposaient également animations récréatives et pédagogiques ( spectacles, contes, sculpture, musique...).

 

Le « Village des Possibles » a offert un bel éventail des alternatives concrètes dans un même lieu en mêlant collectifs, associations :

  • Construction d'éoliennes, de cuiseurs ou chauffe-eau solaires

  • Principe du bélier hydraulique

  • Transformer son moteur diesel en moteur à huile de friture

  • Créer des chaises et des bancs avec des matériaux de récupération

  • Ateliers de construction en torchis, en paille...

  • Monnaies locales...

 

Il y avait également des présentations d'énergies libres. Certaines pratiques pouvaient sembler plus utopistes que d'autres.

 

Il est vrai qu'au cours des sessions et débats et dans la proposition de solutions certains semblaient encore trop concentrés sur comment trouver une énergie libre ou de substitution pour continuer de consommer autant voire plus. Ceci dans un contexte où nous devrions plutôt arrêter de nous préoccuper du superflu plutôt que de nos besoins primaires : alimentation, logement, santé,... et réduire nos déplacements.

Et cela commence par rapidement et considérablement diminuer notre consommation d'énergie, cesser de piller et gaspiller ce que nous offre la Nature, chercher à s'adapter à elle et la respecter, plutôt que de vouloir à tout prix la dominer.

 

Car la combinaison de l'épuisements des réserves d'énergies couplée au réchauffement climatique avec ses conséquences cataclysmiques et l'effondrement de la biodiversité, va nous y obliger et nous allons devoir apprendre à être résilients et nous réorganiser très vite.

Il a été rappelé plusieurs fois la nécessité de relocaliser, produire autrement et re-distribuer équitablement.

Il existe beaucoup de possibilités et de ressources humaines pour recréer la société réellement démocratique que nous voulons.

 

Malgré certaines difficultés d'entente entre associations et collectifs, la déclaration qui en résulte semble une bonne base pour qu'en effet chacun commence à se réapproprier les biens communs que sont l'eau, la terre, l'air , l'énergie et le vivant qui doivent rester impérativement accessibles à tous. Cela permettra de faire converger un peu plus les luttes sociales et environnementales qu'elles soient locales ou mondiales.

Le souhait de créer des « festivals des possibles » dans chaque région s'est aussi fait sentir au sortir de ce grand rassemblement. Afin que chacun puisse rapidement mettre en oeuvre des solutions sur son territoire. Plusieurs collectifs devraient donc en proposer dans l'année qui vient.

 

Les collectifs contre l'exploitation des huiles et gaz de schistes renforce sa coordination par la mise en communs d'informations et une proposition de jumelage entre les collectifs français et canadiens. Un calendrier de rencontres et d'actions s'est mis en place pour que la lutte continue.

 

Vous trouverez le texte de la Déclaration ainsi que les prochains évènements à l'adresse suivante : http://www.convergenceenergetique.org/

 

Un collectif Isérois contre les gaz de schistes est en train de s'organiser, n'hésitez pas à venir nous rencontrer pour le construire ensemble !

 

L'énergie la plus économique et la moins polluante restera quoi qu'il en soit celle que nous ne consommerons pas !!!!!

      Lezan-reunion

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Gaz de schistes
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 14:09
Forts du succès de la campagne Une Seule Planète (promue en France par le CRID) qui s’est déroulée au mois d’avril 2011 à Grenoble, EPICE, Soligren  et les Amis de la Terre Isère ont décidé de lancer la seconde édition à partir du 14 novembre 2011, en parallèle avec la Semaine de la solidarité internationale, grand rendez-vous national de sensibilisation à la solidarité internationale et au développement durable.
 
 
Empreinte écologique versus espace écologique : le premier indicateur consiste à évaluer la surface de sol nécessaire pour produire les ressources qui seront consommées par une population donnée et pour absorber ses déchets, soit 4,8 hectares environ pour un Européen. Mais pour vivre comme un Européen, il faudrait trois planètes ! Pourquoi ne pas trouver une réponse plus juste puisque notre planète n’est pas extensible ? Chaque humain devrait avoir le même droit d’utiliser les ressources. D’où le concept d’espace écologique : définir, pour chaque type de ressources, un seuil minimum de consommation et un plafond maximum en tenant compte de la capacité de régénération des ressources renouvelables et le stock de ressources non renouvelables. Il est possible de créer des sociétés durables en faisant preuve de créativité et en agissant local.
 
Une Seule Planète s’engage pour une gestion durable et équitable des ressources naturelles.
 
À Grenoble, EPICE, Soligren  et les Amis de la Terre Isère vous convient de nouveau à faire le constat de l’état actuel de la planète et à réfléchir à nos pratiques occidentales et à leurs répercussions.
Le programme est encore en réflexion sur les enjeux de la gestion des ressources naturelles : des projections-débats, des expositions, des animations participatives, des invités et pourquoi pas un goûter équitable et régénérant afin de bien assimiler toutes les découvertes proposées !
Les détails et les lieux  d’Une Seule Planète Grenoble IIe édition vous seront communiqués prochainement. 
Repost 0
Publié par ATIsère - dans Une seule planete
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 22:32

Voici le dernier programme à jour des 3 jours de convergence énergétique.

Ces rencontres auront lieu à Lézan dans le Gard les 26, 27 et 28 aout 2011.

Quelques "Amis de la Terre Isère" ont déjà prévus de s'y rendre, n'hésitez pas à les accompagner !

 

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Actualités
commenter cet article