Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 17:03
Voici la lettre addressée par la FRAPNA et l'ADTC au président du conseil Général de l'Isère, en réaction à son annonce sur la Rocade Nord dans Isère Magasine

 

Grenoble le 6 décembre 2006
                                                                      
 
 
 

                                                                       Monsieur le Président

                                                                       Hôtel du Département

                                                                       7 rue Fantin Latour

                                                                       BP 1096

                                                                       38022 Grenoble Cedex 1

                                                                      
                                                                      
 
Nos Réf. : SDH/BD/N°383                                          
Objet : article sur la Rocade nord paru dans Isère magazine
 
 
 
 

Monsieur le Président,

 
 

Nous vous écrivons suite au numéro d’Isère magazine paru en décembre dans lequel vous annoncez comme « historique » la prise de maîtrise d’ouvrage de la rocade nord par le Conseil général.

 

La FRAPNA et l’ADTC tiennent à vous faire part de leur colère empreinte de frustration devant la façon démagogique et orientée dont vous traitez ce dossier. En effet, devant l’urgence à se mobiliser face aux enjeux du changement climatique et de la pollution chronique de l’air à Grenoble, un tel projet d’autoroute urbaine favorisant l’utilisation de la voiture et nécessitant des coûts pharaoniques semble complètement dépassé et irresponsable.

 

Vous présentez dans votre article comme déjà acquise la décision de réalisation du projet : « le projet de contournement routier de Grenoble est lancé » pages 3, 12 et 13, et vous déclarez que « l’enjeu de la rocade nord est de faire sauter les bouchons aux entrées de Grenoble » page 13. Si cette affirmation est largement sujette à caution, la présentation du projet ne laisse surtout aucune place à un débat citoyen sur la légitimité de cette autoroute urbaine. Nous en profitons pour vous faire remarquer qu’il s’agit bien d’une autoroute urbaine et non pas d’un « contournement » comme le laisse entendre votre article et la carte l’illustrant.

 

D’autre part, vous vous félicitez d’avoir réuni « dès le lundi 23 octobre » les acteurs économiques pour leur présenter le projet mais qu’en est-il de l’avis des citoyens et des associations ?

 

Enfin, nous constatons, non sans une certaine ironie, que vous avez placé malencontreusement votre dossier entre un article présentant la démarche de l’Agenda 21 en Isère (page 9) visant à limiter les émissions de gaz à effet de serre du département et un dossier intitulé « Bien vieillir en Isère » en oubliant de citer parmi les « maux du grand âge » le nombre de décès prématurés engendrés par la pollution de l’air liée au trafic routier en Isère.

Notre devoir est de vous rappeler à vos responsabilités. Ce type de média grand public, financé indirectement par les Isérois, se doit d’être objectif et ne doit pas servir uniquement de vitrine pour justifier vos choix politiques à l’approche des grandes échéances électorales.

 

Dans l’attente d’une réponse convaincante de votre part, nous vous adressons, Monsieur le Président, nos cordiales salutations.

 
 
 
 
 

Sophie D’Herbomez-Provost                                                        Antoine Jammes

Présidente FRAPNA Isère                                                                Président ADTC

Repost 0
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 16:39
Organiser l'Anniversaire de la Loi LAURE

Rejoignez nous le lundi 11 décembre
20 h00 à la MNEI


La "Loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie" (LAURE) a 10 ans, elle a été publiée au journal officiel le premier janvier 1997. Cette loi cadre, vise à rationaliser l'utilisation de l'énergie et à définir une politique publique intégrant l'air en matière de développement urbain. Le droit de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé est reconnu à chacun (plus de détails dans l'encadré).

Grenoble est l'une des 10 villes françaises les plus polluées. En 2004 - dernière année connue - l'indice de qualité de l'air a affiché une valeur médiocre à 63 reprises. Contre 24 jours en moyenne dans les grandes villes françaises (72 à Aix-en-Provence, 1 à Bordeaux, 5 à La Rochelle) .

La cuvette grenobloise favorise l?accumulation de polluants gazeux : les vents faibles empêchent la dispersion des polluants et les inversions thermiques fréquentes les bloquent au niveau du sol. Chaque été, les habitants de l?agglomération subissent des dépassements du seuil d?information et de recommandation de la population pour l?ozone .
Près d?une centaine de décès anticipés par an et des dizaines d?hospitalisations sont attribuées à la pollution de l?air.

LAURE a 10 ans, est elle encore trop jeune pour être prise au sérieux ?

A notre avis, non ! Alors, nous vous invitons à nous rejoindre pour célébrer cet anniversaire dans la joie et la bonne humeur. Cela sera l?occasion de revenir sur les 10 premières années de LAURE et de discuter des 10 prochaines...

Notre premier rendez-vous pour organiser cet évènement :
Lundi 11 décembre 2006 à la MNEI (salle Robert Beck). Rdv à 20h.

Après avoir visionné le film : dans l?air du temps des Amis de la Terre Isère ; nous préparerons la fête d?anniversaire qui devrait se dérouler au cours du premier trimestre de 2007, avec au programme, film concert, animations, etc.

Si LAURE est votre amie, joignez vous à nous pour organiser l'événement !!!





La "Loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie" parue le 30 décembre 1996.

Cette loi rend obligatoire :
* la surveillance de la qualité de l'air assurée par l'Etat,
* la définition d'objectifs de qualité,
* l'information du public.

La surveillance porte sur l'ensemble du territoire national depuis le 1er janvier 2000. Une information du public, dont l'Etat est le garant, doit être réalisée périodiquement et une alerte doit être déclenchée en cas de dépassement de seuil.

Elle prescrit l'élaboration d'un Plan Régional de la Qualité de l'Air, de Plans de Protection de l'Atmosphère et pour les agglomérations de plus de 100.000 habitants d'un Plan de Déplacement Urbain (PDU) qui vise à développer les transports collectifs et les modes de transport propres, à organiser le stationnement et à aménager la voirie. Des itinéraires cyclables devront être réalisés à l'occasion de réalisation ou de rénovation de voirie.

Elle instaure une procédure d'alerte, gérée par le Préfet. Celui-ci doit informer le public et prendre des mesures d'urgence en cas de dépassement de seuil (restriction des activités polluantes, notamment de la circulation automobile).

Elle intègre les principes de pollution et de nuisance dans le cadre de l'urbanisme et dans les études d'impact relatives aux projets d'équipement.

Elle définit des mesures techniques nationales pour réduire la consommation d'énergie et limiter les sources d'émission, instaure des dispositions financières et fiscales (incitation à l'achat de véhicules électriques, GPL ou GNV, équipement de dispositifs de dépollution sur les flottes de bus).
[Issu de http://www.drire.gouv.fr/environnement/loi-air.html]



uN p’Tit véLo dAnS La Tête

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Historique actions
commenter cet article
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 11:14
  1. Action de sensibilisation à la disparition des forêts tropicales à EVE (campus de ST Martin d’Hères) lors de la semaine de l’environnment.



  2.  


  3.  
  4. Eve semaine de l’environnement
Repost 0
Publié par ATIsère - dans Forêts
commenter cet article
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 20:18
La forêt, un écosystème primordial à la survie de tous

Chaque année, 13 millions d’ha de forêts tropicales disparaissent dans le monde (ce qui équivaut à la disparition de la superficie de Paris toutes les six heures). Leur surexploitation entraîne une érosion irréversible de la biodiversité (140 espèces disparaissent ainsi chaque jour). Exploitation des bois précieux, coupes rases pour alimentation de l’industrie papetière ou encore conversion en champs de palmiers à huile ou de soja pour l’exportation : les forêts tropicales sont malades de la consommation excessive des pays du Nord. Pourtant, le bois est un matériau aux nombreux atouts écologiques et il est indispensable de gérer les forêts de manière durable. Les forêts cultivées française et de l’Europe de l’Ouest sont ainsi en pleine extension (la superficie des forêts française a augmenté de plus de 30 % en 50 ans). Alors que les forêts tropicales et boréales régressent elles chaque année.

Pourquoi protéger ces forêts ?

Elles contribuent au bon fonctionnement des processus écologiques, climatiques et recèlent des trésors de vie : leur biodiversité unique (75% des espèces continentales y vivent) assure l’équilibre des peuples autochtones qui y vivent historiquement tout en représentant des puits de carbone indispensables. Localement elles retiennent les sols, évitent les sécheresses et stabilisent le climat.

Les moyens d’action

Il faut savoir que nous sommes directement responsables de cette déforestation par nos modes actuels de consommation. C’est pourquoi il est impératif de consommer autrement en :

- Favorisant le bois local, car il limite les transports, contribue à l’économie locale, permet le maintien d’une activité économique en milieu rural en France et permet d’entretenir certains milieux à risque (prévention des incendies) ;

- Renonçant à acheter des espèces menacées (acajou, moabi, tauari, sapelli, teck, obéché, iroko, meranti, merbau, keruing, palissandre, kapur, doussié, nyatoh, okoumé...) ;

- Quand il est impossible de faire autrement, en achetant des bois tropicaux écocertifiés FSC ou provenant de forêts communautaires (dont la gestion est confiée directement aux populations qui en dépendent).

- Utiliser du papier recyclé ou certifié FSC L’industrie papetière consomme 1 arbre sur 5 abattus dans le monde. En France, près de 20% du papier non recyclé provient de régions de forêts anciennes. Une tonne de papier recyclé épargne 17 arbres, 20 000 litres d’eau, l’équivalent de 1000 litres de pétrole et de nombreux rejets polluants, tout en diminuant de moitié la quantité de CO2 relâché dans l’atmosphère. En renonçant au papier traditionnel blanchi pour un papier 100% recyclé non blanchi, on économise environ 90% d’eau et 50% d’énergie, sans compter la diminution de la pollution de l’eau et de l’air. Avec une tonne de vieux papier, on peut obtenir 900 kg de papier recyclé, alors qu’il faut 2 à 3 tonnes de bois pour fabriquer une tonne de papier classique.
Repost 0
Publié par ATIsère - dans Forêts
commenter cet article
5 décembre 2006 2 05 /12 /décembre /2006 10:15
La date limite d'envoi des pétitions "1 million d'Européens exigent l'abandon de l'énergie nucléaire" - initialement fixée au 1er octobre 2006 - a été repoussée jusqu'au 1er mars 2007.

Que chacun pense donc, avant photocopie ou diffusion, à corriger la date imprimée sur les formulaires couleur des pétitions, dont on pourrait autrement penser qu'elles sont périmées...

Ces pétitions seront en effet remises aux instances européennes à l'occasion du 50e anniversaire du traité Euratom, le 25 mars 2007.

A ce jour, 600 groupes et associations de 45 pays participent à cette campagne, et le nombre de signatures collectées avoisine les 550 000.


Pour plus d'infos ou pour commande de matériel supplémentaire, voir www.million-agains-nuclear.net
Repost 0
Publié par ATIsère - dans Actualités
commenter cet article
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 18:57
Un dossier en ligne sur la pollution à Grenoble sur le site de l'Express
Repost 0
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 18:44
Trop d’ordures, c’est trop nul !

Le premier site internet pour apprendre aux enfants à réduire leurs déchets

Je jette, tu jettes, il jette : chaque jour nous produisons beaucoup trop de déchets : plus de 360 Kg/an. En changeant nos gestes ou nos habitudes, il est possible de diminuer leur quantité et leur dangerosité.

Pour répondre à cet enjeu majeur, la fédération France Nature Environnement a mis en ligne en novembre 2004 un site internet entièrement consacré à la réduction des déchets www.preventiondechets.fr . Deux ans après, c’est désormais spécifiquement aux enfants que s’adresse le message.




FNE ouvre à partir du 30 novembre 2006 un nouveau site sur la réduction des déchets à vocation pédagogique et ludique pour les enfants et leurs encadrants.

Le sympathique petit hérisson LULU qui est la mascotte de FNE sur la prévention, accueille les enfants et leur propose de passer une journée avec lui en adoptant les bons gestes : au réveil, à l’école, pendant les repas, en jouant ou en faisant les courses.

S’ils suivent les bons conseils de Lulu, les enfants pourront éviter chacun jusqu’à 100 Kg de déchets par an !!
Repost 0
Publié par ATIsère - dans Actualités
commenter cet article
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 18:40
Les clubs Sciences et Citoyens du CNRS en partenariat avec la Bibliothèque Arlequin et le Patio
vous invitent à un café-débat

*mardi 5 décembre à 18 h 30*

Au Patio de la Villeneuve de Grenoble (entrée libre)

tram A: Arlequin - 04 76 22 92 10
http://www-evasion.imag.fr/cafesSC/ (guidage)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Que vais-je mettre dans mon moteur ?
------------------------------------------------------------------------------------------------

Notre facture à la sortie de la pompe à essence ne cesse d’augmenter, et cela ne va pas s’arranger : le pétrole, exploité massivement jusqu’à maintenant, devient de plus en plus rare et cher. De plus, sa combustion dans nos moteurs produit des gaz à effet de serre, dont on sait maintenant que les conséquences sont dramatiques pour la planète.

Ces deux problèmes vont nous obliger, demain, à utiliser d’autres carburants que notre bonne vieille essence dérivée du pétrole. Or, nous allons certainement avoir du mal à modifier rapidement nos modes de déplacement : l’idéal serait de trouver des carburants alternatifs, sans changer notre bon vieux moteur à explosion !

Alors quelles peuvent être ces alternatives ? La solution électrique progresse, mais suppose de changer les voitures, l'industrie et la distribution... ce qui n'est pas pour demain. Des alternatives comme l’usage des bio-carburants ou l’huile végétale pourraient être envisagées. Certains
pays comme le Brésil ont déjà opté pour l’éthanol produit à partir de canne à sucre. Des particuliers ont même tenté l'huile de friture.

Où en est-t-on dans ces expériences ? Quelles réponses envisager avec le minimum de changements dans notre mode de vie ?

Venez discuter de ces sujets et poser toutes vos questions à nos spécialistes, mardi 5 décembre !


Pot d'accueil a 18h15

Intervenants :
Leila Azeddine, citoyenne brésilienne
Gérard Claudet, spécialiste des carburants de seconde génération
x, spécialiste des transports alternatifs

Modérateur: Antoine Bouthors
Repost 0
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 18:38
L'Université Populaire Européenne de Grenoble a le plaisir de vous inviter à sa prochaine conférence-débat Mercredi 6 décembre à 19h la Maison du Tourisme (salle de conférences - 14 rue de la République Grenoble - entre par la terrasse extérieure)

Thème
L'Europe et les OGM

Avec
Gilles-Eric SERALINI
Professeur de biologie moléculaire l'université de Caen, Président du Conseil scientifique du Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique (CRII-GEN), Expert auprés de la Commission européenne.

Pour le programme des conférences-débats 2006-2007, contacter l'UPEG au 06 33 50 50 62
Repost 0
Publié par ATIsère - dans Historique actions
commenter cet article
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 18:33
Signez la pétition contre l'A 45

Voici l'adresse du site pour signer la pétition contre l'A 45 : www.non-a45.org

Faites circuler
Repost 0
Publié par ATIsère - dans Actualités
commenter cet article