Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 10:52

 

Des hydrocarbures non-conventionnels …

A la différence des hydrocarbures conventionnels, les gaz et huiles de schiste ne forment pas des poches dans la roche dans lesquelles il suffirait de pomper. Ils sont au contraire disséminés dans la roche (gaz de schiste) ou mélangés au sable (sables bitumineux). Leur extraction nécessite des quantités phénoménales d’eau avec des adjuvants chimiques (jusqu’à 600 adjuvants recensés pour l’extraction du gaz de schiste). Ces extractions sont source de pollution des nappes phréatiques, et requièrent d’énormes quantités d’énergie : l’extraction des sables bitumineux rejette trois fois plus de gaz à effet de serre que l’extraction des pétroles conventionnels.

 

auxquels il est difficile de s’opposer …

Les permis d’exploration signés en catimini le 1er mars 2010 par JL Borloo dans le sud de la France ont mis en évidence les limites de la démocratie du code minier. Les hydrocarbures, conventionnels ou non, sont effectivement régis par ce code minier : à ce titre, toute consultation et information du public avant la phase d’exploration sont exclues, et les citoyens et élus locaux ont très peu de recours pour s’opposer aux décisions prises par l’Etat. Pourtant, la technique de fracturation hydraulique est autorisée à titre de test dès la phase de prospection.

Si la forte mobilisation contre les gaz de schistes semble faire reculer le gouvernement, la vigilance reste de mise. En effet, malgré des déclarations rassurantes comme l’interdiction de la technique de fracturation hydraulique, la menace reste bien présente. Et si 3 permis d’exploration des entreprises Total et Schuepbach ont été abrogés récemment, il en reste encore 61 en vigueur en France.

 

sous prétexte d’indépendance énergétique.

Dans les années 70, « on [avait] pas de pétrole, mais on [avait] des idées ». Aujourd’hui, on a du pétrole, du gaz, et des idées toujours aussi mauvaises. Et on n’est toujours pas indépendants énergétiquement. Loin d’apporter cette indépendance, l’extraction des hydrocarbures non-conventionnels s’inscrit dans une logique de continuité de (sur)-consommation d’énergies fossiles, au détriment d’une transition énergétique pourtant indispensable. L’indépendance énergétique ne peut s’acquérir que par une modification de notre rapport à l’énergie : sobriété, efficacité et développement des énergies renouvelables locales.

 

 

Pour plus d’informations, le film Gasland (de Josh Fox) sera projeté le jeudi 17 novembre prochain à Mon Ciné (Saint Martin d'Hères) à 20 h 00 !!ATTENTION, changement d'horaire : 20 h 00 !! . La projection sera suivie d’un débat en présence du Collectif anti-gaz de schiste 38/69.

Partager cet article

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Une seule planete
commenter cet article

commentaires