Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 00:00

 

L’obsolescence programmée a de nombreux impacts sociaux et environnementaux. En effet, elle engendre une surconsommation matérielle, et donc une surexploitation des ressources naturelles car plus de matières premières sont nécessaires. On multiplie par l’obsolescence la quantité de ressources minières et énergétiques nécessaire pour remplir une même fonction. Comme lorsqu’on s’intéresse aux questions énergétiques, il faut renverser la question de la production vers un questionnement sur les besoins. Prenons l’exemple d’une télé : je n’ai pas « besoin » d’acheter une télé tous les 5 ans, ce dont j’ai « besoin », c’est de pouvoir regarder les programmes. Une télé qui dure 10 ans nécessitera deux fois moins de ressources que deux télés qui durent 5 ans chacune, mais le service rendu sera le même.

 

La demande gonflée artificiellement par cette obsolescence va accroitre les problèmes générés par certaines exploitations de ressources naturelles : destruction des écosystèmes, pollutions, surconsommation d’énergie… Si le recyclage des produits peut permettre dans certains cas de freiner l’augmentation de la demande en ressources, il n’est pour autant pas la solution miracle : tout n’est pas recyclable, et ce qui l’est est en général très énergivore. Il ne peut justifier l’augmentation de la production d’appareils. De plus, des questions éthiques se posent lorsque les déchets sont envoyés dans les pays du Sud pour être recyclés (comme c’est souvent le cas pour nos appareils électroniques). Ces tensions exacerbées autour des ressources naturelles vont également alimenter des conflits liés à l’accès et à l’exploitation des ressources naturelles.

 

Enfin, l’obsolescence a un impact certain sur le pouvoir d’achat des ménages, en les obligeant/incitant à acheter plus souvent les mêmes objets, sans gain de confort. Cette obsolescence est-elle une fatalité ? Que pouvons-nous faire pour l’éviter ? La contourner ? L’éliminer ? Nous vous proposons de venir en discuter avec nous lors d’une conférence débat, le 1er décembre 2012, à 14 heures, à l'occasion du Salon Naturissima, à l'Alpexpo de Grenoble.

 

Pour plus d’informations, lire le rapport des Amis de la Terre et du Cniid :
http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/RAPPORT_OP_BDEF_2_.pdf

Partager cet article

Repost 0

commentaires