Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 10:00

La IIeédition de la campagne « Une Seule Planète » aura lieu du 14 au 19 novembre 2011 à Grenoble.

 

Deux des soirées-débats que nous vous proposons ont pour point commun la « malédiction des ressources naturelles ». Nombre de pays riches en matières premières sont confrontés à un étrange paradoxe : alors que l’exploitation de leurs ressources naturelles génère des revenus considérables, les populations locales restent pauvres. Les ressources naturelles des pays du Sud sont exploitées par les pays du Nord et leurs entreprises, sans que l’on constate un quelconque développement socio-économique au Sud. Mais cela va plus loin encore : pour faire face à la raréfaction des matières premières, les pays du Nord optent pour des stratégies de « sécurisation » de l’accès aux ressources naturelles plutôt que de remettre en cause leur modèle de développement (or ce modèle est à bout de souffle). L’Union européenne utilise de plus en plus fréquemment ce concept de sécurisation pour définir sa politique énergétique ou sa politique d’accès aux métaux indispensables à ses industries. De plus, les pays « riches » contrôlent les institutions financières internationales comme la Banque mondiale ou la Banque européenne d’investissement (BEI).

 

On retrouve la BEI au cœur du documentaire Zambie : à qui profite le cuivre ?, réalisé par Alice Odiot et Audrey Gallet. Leur enquête montre comment la Banque européenne d’investissement finance en Afrique le géant suisse des matières premières, Glencore, qui exploite la mine zambienne de Mopani et est soupçonné d’évasion fiscale. Cette mine est sa plus importante source directe de cuivre. Pourtant, depuis dix ans, elle est déficitaire et ne paie plus d'impôt sur ses bénéfices à la Zambie, un des pays les plus pauvres au monde. La méthode d'extraction, financée avec des fonds d'aide au développement, est efficace mais extrêmement dangereuse non seulement pour les mineurs qui y travaillent, mais pour toute la population qui souffre de problèmes pulmonaires, de maladies de la peau et de cancers.

Le documentaire La malédiction des ressources naturelles, réalisé par Vincent Bruno,explore, quant à lui, l’impact de ce « pillage » du Sud par le Nord sur les populations et sur l’environnement. Du Congo à l’Équateur, des forêts au pétrôle, c’est notre modèle de production et de consommation qui, ici aussi, est remis en cause.

 

Et si, en réalité, c’étaient les pays riches qui avaient une dette écologique vis-à-vis des pays du Sud ? Comment renverser la tendance et soutenir les populations locales pour qu’elles puissent décider par elles-mêmes de l’exploitation et de la gestion des ressources naturelles sur leur territoire ?

 

 

La malédiction des ressources naturelles

Fim documentaire réalisé par Vincent Bruno, 2011 (26 min)

 

Zambie : à qui profite le cuivre ?

Film documentaire réalisé par Alice Odiot et Audrey Gallet, 2011 (55 min)


 

Partager cet article

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Une seule planete
commenter cet article

commentaires