Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 16:00

 

Bienvenu(e) à Lézan où pendant 3 jours un terrain de 9 hectares a accueilli chapiteaux, tentes, caravanes et cabanes pour débattre, proposer des solutions et passer de la protestation contre les énergies fossiles, le nucléaire, les gaz et huiles de schistes, les agrocarburants,... à la « Transition Energétique » urgente et nécessaire.

Cet événement a en effet provoqué l'affluence deL--zan-Aout-2011.jpg prés de 15 000 personnes venant de toutes les régions de France et même d'autres pays.

Durant ces journées les participants ont exprimé leur refus voire colère contre cette société capitaliste productiviste et destructrice, ainsi que leurs peurs. Mais le respect, la tolérance et la solidarité ont tout de même dominé pendant tout le week-end malgré une grande diversité de genres et de modes de vie. Car l'envie de créer et d'inventer un autre monde basé sur les échanges de savoirs, la générosité, le bon sens et le respect de l'Homme et de la Nature était là.

 

Des initiatives participatives ont permis de gérer ce rassemblement de manière autonome et la moins polluante possible grâce aux organisateurs et bénévoles qui n'ont pas ménagé leur peine.

Un système de bacs permettaient entre autres de faire la vaisselle en utilisant le moins d'eau possible et en la rendant à la nature après un passage dans des bacs à plantes phyto-épuratrices.

Les douches se faisaient grâce à des sacs solaires dans des cabines en bambous et toiles en coton et les toilettes étaient sèches.

Un coin cuisine proposait divers fours solaires artisanaux. L'alimentation proposée sur place était cuite au feu de bois.

Des compagnies et artistes proposaient également animations récréatives et pédagogiques ( spectacles, contes, sculpture, musique...).

 

Le « Village des Possibles » a offert un bel éventail des alternatives concrètes dans un même lieu en mêlant collectifs, associations :

  • Construction d'éoliennes, de cuiseurs ou chauffe-eau solaires

  • Principe du bélier hydraulique

  • Transformer son moteur diesel en moteur à huile de friture

  • Créer des chaises et des bancs avec des matériaux de récupération

  • Ateliers de construction en torchis, en paille...

  • Monnaies locales...

 

Il y avait également des présentations d'énergies libres. Certaines pratiques pouvaient sembler plus utopistes que d'autres.

 

Il est vrai qu'au cours des sessions et débats et dans la proposition de solutions certains semblaient encore trop concentrés sur comment trouver une énergie libre ou de substitution pour continuer de consommer autant voire plus. Ceci dans un contexte où nous devrions plutôt arrêter de nous préoccuper du superflu plutôt que de nos besoins primaires : alimentation, logement, santé,... et réduire nos déplacements.

Et cela commence par rapidement et considérablement diminuer notre consommation d'énergie, cesser de piller et gaspiller ce que nous offre la Nature, chercher à s'adapter à elle et la respecter, plutôt que de vouloir à tout prix la dominer.

 

Car la combinaison de l'épuisements des réserves d'énergies couplée au réchauffement climatique avec ses conséquences cataclysmiques et l'effondrement de la biodiversité, va nous y obliger et nous allons devoir apprendre à être résilients et nous réorganiser très vite.

Il a été rappelé plusieurs fois la nécessité de relocaliser, produire autrement et re-distribuer équitablement.

Il existe beaucoup de possibilités et de ressources humaines pour recréer la société réellement démocratique que nous voulons.

 

Malgré certaines difficultés d'entente entre associations et collectifs, la déclaration qui en résulte semble une bonne base pour qu'en effet chacun commence à se réapproprier les biens communs que sont l'eau, la terre, l'air , l'énergie et le vivant qui doivent rester impérativement accessibles à tous. Cela permettra de faire converger un peu plus les luttes sociales et environnementales qu'elles soient locales ou mondiales.

Le souhait de créer des « festivals des possibles » dans chaque région s'est aussi fait sentir au sortir de ce grand rassemblement. Afin que chacun puisse rapidement mettre en oeuvre des solutions sur son territoire. Plusieurs collectifs devraient donc en proposer dans l'année qui vient.

 

Les collectifs contre l'exploitation des huiles et gaz de schistes renforce sa coordination par la mise en communs d'informations et une proposition de jumelage entre les collectifs français et canadiens. Un calendrier de rencontres et d'actions s'est mis en place pour que la lutte continue.

 

Vous trouverez le texte de la Déclaration ainsi que les prochains évènements à l'adresse suivante : http://www.convergenceenergetique.org/

 

Un collectif Isérois contre les gaz de schistes est en train de s'organiser, n'hésitez pas à venir nous rencontrer pour le construire ensemble !

 

L'énergie la plus économique et la moins polluante restera quoi qu'il en soit celle que nous ne consommerons pas !!!!!

      Lezan-reunion

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Gaz de schistes
commenter cet article

commentaires