Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 17:03
Voici la lettre addressée par la FRAPNA et l'ADTC au président du conseil Général de l'Isère, en réaction à son annonce sur la Rocade Nord dans Isère Magasine

 

Grenoble le 6 décembre 2006
                                                                      
 
 
 

                                                                       Monsieur le Président

                                                                       Hôtel du Département

                                                                       7 rue Fantin Latour

                                                                       BP 1096

                                                                       38022 Grenoble Cedex 1

                                                                      
                                                                      
 
Nos Réf. : SDH/BD/N°383                                          
Objet : article sur la Rocade nord paru dans Isère magazine
 
 
 
 

Monsieur le Président,

 
 

Nous vous écrivons suite au numéro d’Isère magazine paru en décembre dans lequel vous annoncez comme « historique » la prise de maîtrise d’ouvrage de la rocade nord par le Conseil général.

 

La FRAPNA et l’ADTC tiennent à vous faire part de leur colère empreinte de frustration devant la façon démagogique et orientée dont vous traitez ce dossier. En effet, devant l’urgence à se mobiliser face aux enjeux du changement climatique et de la pollution chronique de l’air à Grenoble, un tel projet d’autoroute urbaine favorisant l’utilisation de la voiture et nécessitant des coûts pharaoniques semble complètement dépassé et irresponsable.

 

Vous présentez dans votre article comme déjà acquise la décision de réalisation du projet : « le projet de contournement routier de Grenoble est lancé » pages 3, 12 et 13, et vous déclarez que « l’enjeu de la rocade nord est de faire sauter les bouchons aux entrées de Grenoble » page 13. Si cette affirmation est largement sujette à caution, la présentation du projet ne laisse surtout aucune place à un débat citoyen sur la légitimité de cette autoroute urbaine. Nous en profitons pour vous faire remarquer qu’il s’agit bien d’une autoroute urbaine et non pas d’un « contournement » comme le laisse entendre votre article et la carte l’illustrant.

 

D’autre part, vous vous félicitez d’avoir réuni « dès le lundi 23 octobre » les acteurs économiques pour leur présenter le projet mais qu’en est-il de l’avis des citoyens et des associations ?

 

Enfin, nous constatons, non sans une certaine ironie, que vous avez placé malencontreusement votre dossier entre un article présentant la démarche de l’Agenda 21 en Isère (page 9) visant à limiter les émissions de gaz à effet de serre du département et un dossier intitulé « Bien vieillir en Isère » en oubliant de citer parmi les « maux du grand âge » le nombre de décès prématurés engendrés par la pollution de l’air liée au trafic routier en Isère.

Notre devoir est de vous rappeler à vos responsabilités. Ce type de média grand public, financé indirectement par les Isérois, se doit d’être objectif et ne doit pas servir uniquement de vitrine pour justifier vos choix politiques à l’approche des grandes échéances électorales.

 

Dans l’attente d’une réponse convaincante de votre part, nous vous adressons, Monsieur le Président, nos cordiales salutations.

 
 
 
 
 

Sophie D’Herbomez-Provost                                                        Antoine Jammes

Présidente FRAPNA Isère                                                                Président ADTC

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pap1 08/12/2006 11:31

Si vous faîtes une pétition previens moi!Je vous soutiendrai (comme pour n'importe quel actions que vous pourrez entreprendre)L'union fait la force !Et sans nature ,pas de Futur !A+

onema 07/12/2006 18:04

Bravo
C'est le job des assocs de servir de contre pouvoir aux lobbies politico financier.
Vous pourriez rappeler à vaos conseillers généraux que leur championne prone "l'excellence environnementale" sur son blog : http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=ceque&id=161
Il ne peuvent donc faire moins bien que la droite. Un ceratin Nicolas S a décalré : "il faut repenser notre politique des transports. Les émissions de gaz à effet de serre causés par les transports augmentent de 2% chaque année en France. Ce n’est pas compatible avec nos engagements de Kyoto. Il faut réussir le découplage entre la croissance économique et les émissions de CO2. Cela passe, d’une part, par une politique de transports en commun beaucoup plus ambitieuse, avec des équipements plus sûrs, plus confortables, et beaucoup plus fréquents, y compris la nuit. D’autre part, il faut encourager le transport ferroviaire de marchandises et les autoroutes de la mer dans un cadre européen. Le fret ferroviaire représente 67% du transport total de marchandises en Suisse contre 13% en France. Si c’était la Hollande, je comprendrais qu’on nous dise que ce n’est pas reproductible. Mais si la Suisse y arrive, on ne voit pas pourquoi nous n’y parviendrions pas. Il ne faut pas se tromper sur la portée de ces propositions. Il faut plusieurs années, voire même plusieurs décennies, pour infléchir une politique des transports. Si nous voulons développer le ferroutage, et je le propose, il faudra changer notre processus décisionnel en matière d'infrastructures. Cesser de reprendre systématiquement les schémas de nos prédécesseurs, parfois engagés depuis de longues années, et entreprendre au préalable une réflexion stratégique sur ce que nous voulons. Faut-il doubler l’autoroute du sud et l’autoroute du nord, comme on le prévoit actuellement, ou créer un axe nord-sud de transport ferroviaire des marchandises ? La question mérite d’être posée. "
Très beau discour sans doute très hypocrite qu'on peut lire ici : http://www.u-m-p.org/site/index.php/ump/s_informer/discours/convention_de_l_ump_sur_l_ecologie_le_19_octobre_2005__1
Mon conseil : les promesses des hommes politiques n'engagent que les imbéciles qui y croient.