Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 11:43

Le lundi 23 avril à 20h au cinéma Le Club se déroulera la projection en avant-première du film "We feed the world, Le marché de la faim", suivie d'un débat autour des questions soulevées par le film.


 

Ce film tente de mettre en lumière les injustices provoquées par la production alimentaire industrielle, vecteur d'accroissement des inégalités Nord-Sud.

Les Amis de la Terre s'associent à la sortie de ce film, et soutiennent le projet. Nous vous invitons vivement à être présent lors de sa projection.



Associations/organisations qui soutiennent ce film :

ATTAC-Isère, CADTM (Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde), CIIP (Centre d’Informations Inter Peuples), la Confédération paysanne, les Amis de la Terre Isère, SURVIE-Isère.

En Autriche : « Chaque jour à Vienne, la quantité de pain que l’on jette pourrait nourrir la deuxième ville d’Autriche, Graz. »

A Concarneau, France : « En Europe, la pêche commerciale deviendra à terme complètement industrialisée, mais, pour cela, le savoir des artisans-pêcheurs est nécessaire. »
 

A Almeria, au sud de l’Espagne : « Pourquoi les Africains émigrent vers les pays du Nord ; et comment nos légumes se retrouvent à être vendus sur les marchés africains ?
Les tomates voyagent en moyenne 3000 km à travers toute l’Europe, parce que les coûts de transport ne représentent que 1 % du prix à la revente. »

À Braila, Roumanie : « Des multinationales, des simples paysans et des variétés hybrides de semences qui ne peuvent être semées qu’une seule fois. »

A Mato Grosso, Brésil :
Pourquoi nos poules dévorent la forêt tropicale et 25 % des Brésiliens meurent de faim ?

A Pernambuc, Nord-Est du Brésil : « Le Brésil est l’un des pays agraires les plus riches de la terre et des brésiliens se ravitaillent en eau dans une mare polluée. »

A Port Vitoria, Brésil : « L’Europe importe 90 % de son soja afin de donner à manger à son cheptel.
L’Europe brûle dans le même temps du maïs et du blé pour produire de l’électricité. »

A Styrie, Autriche : un élevage industriel de poulets, que devient le respect de la vie ?
Globalisation et délocalisation sont à l’oeuvre dans le secteur : on ne produit plus là où l’on consomme, mais là où c’est bon marché.

Peter Brabeck, Président de Nestlé :
Nestlé est le plus grand fournisseur d’eau minérale au monde. Au libre accès à l’eau pour tout être humain, il oppose l’eau comme denrée alimentaire ayant une valeur marchande, donc un coût permettant de mettre en place des solutions pour cet accès.
« La responsabilité d’un PDG est d’assurer et de préserver un avenir profitable à son entreprise pour participer à la résolution des problèmes du monde (création d’emplois en travaillant plus). »
Pour lui, tout va pour le mieux, « nous avons tout ce que nous voulons : vie facile, argent, santé. »

Pour nous le libre-échange est un mensonge, car largement contrôlé par les firmes multinationales et les grands groupes financiers, avec pour seul objectif le maximum de profits. Ses effets sont très négatifs, car il aggrave les inégalités entre les pays du Nord et ceux du Sud.

Partager cet article

Repost 0
Publié par ATIsère - dans Historique actions
commenter cet article

commentaires